TONY-GALLOPIN4_1

Tony Gallopin
Crédit Photo FFC – Patrick PIchon

Plaies et bosses !

 

L’Équipe de France a été chahutée ce mondial de Richmond remporté par une « rock star » plus qu’un coureur cycliste, Peter Sagan ! Nacer Bouhanni a goûté à trois reprises au bitume de Virginie, mais jamais notre homme n’a été compté KO ! Il s’est à chaque fois relevé pour essayer de mettre, si possible, ses adversaires dans les cordes ! Mais les forces lui ont manqué dans le final, en tout cas, chapeau pour la force de caractère une nouvelle fois démontrée.

 

Le courage dégagé par cet homme force le respect. Tony Gallopin aussi appartient au cercle des « grands », il ne s’est pas encore définitivement installé à leur table, mais cela ne serait tarder. Il y vient par épisodes pour le moment, Clasica San Sebastien, étape du Tour et maillot jaune, étape et maillot jaune sur Paris-Nice, mais tout annonce de grands succès à répétition sous peu.

 

Sa septième place à Richmond, sa présence dans le final de la course montre qu’il tape de plus en plus avec instance à la porte. Le coureur de Lotto-Soudal qui avait de bonnes sensations sur ce mondial, a tenté dans le final de remonter Nacer Bouhanni pour le sprint final. Mais le Vosgien, honnête, lui a dit de faire sa course. Alors Tony s’est remis devant, a été placé comme souvent sur cette course. Il a attaqué le sprint pour la deuxième place avec les cadors, mais a malheureusement été un peu enfermé. Dommage. Mais la prochaine fois !

 

 

NACER-BOUHANNI_1

Nacer Bouhanni
Crédit photo FFC – Patrick Pichon

Hervé Bombrun