JULIETTE--LABOUS_1-course-en-ligne

Juliette Labous
Crédit photo FFC – Patrick Pichon

14e de son tout 1er mondial juniors dames en ligne, Juliette Labous avait de quoi être déçue !

 

Gagneuse dans l’âme, la sociétaire du VC Morteau-Montbenoit n’a pas calculé ses efforts. Elle a donné de sa personne pour que ce championnat du Monde en Virginie soit une course de mouvement !

 

« Je suis satisfaite de ma course, après ma place à l’arrivée ne reflète pas ma course, disait-elle à France Cyclisme. Un sentiment étrange m’habite en ayant fait tout ce championnat du Monde devant. Mais dans le dernier tour, je n’en pouvais plus dans la montée en pavés. Je suis déçue, frustrée évidemment notamment parce que j’ai été lâchée par White et la Polonaise à deux kilomètres de l’arrivée. »

 

Adieu, alors le podium. Le rêve qui s’envole. « Au début dans les deux premiers tours les deux bosses pavées cela allait, disait-elle.

 

J’étais hyper bien, je ne sentais pas mes jambes. Il y avait du monde de partout, le public nous poussait. Et cela me poussait donc par effet retour. » Mais le dernier tour lui a été fatal. « Je n’avais plus de forces, maintenant , sur les deux championnats du Monde auquel j’ai participée ici, j’ai tout donné. Et je ne peux pas nourrir de regrets. Si je n’avais pas roulé au début, est-ce que j’aurai eu plus de force dans le final, on peut se le demander. Est-ce que l’échappée aurait pu se développer comme elle l’a fait. On est droit aussi de se le demander aussi. Avec des si de toute manière on peut tout refaire ». Exactement, alors pas de regrets, Juliette… La course de Richmond est pleine de promesses, c’est ce qu’il convient de retenir avant tout.

 

 

Hervé Bombrun