ARNAUD-DEMARE_1

Arnaud Demare
Crédit photo FFC – Patrick Pichon

Annoncé comme un coureur de classiques, et notamment typée Flandriennes, le sprinter Arnaud Démare a tenu son rang à Richmond sur le parcours pavé des championnats du Monde 2016 !

 

Le Picard a fait la course que l’on attendait de lui. « La course était usante, avec beaucoup de changement de rythme. Il y avait de gros à coups par moments. C’était très tactique, cela se jouait au placement. »

 

Et comme beaucoup de Français, l’ancien champion de France n’a pas échappé aux chutes. « Je suis tombé une fois, rapporte-t-il. C’était dans la zone de ravito, un endroit hyper dangereux, à chaque fois à cet endroit en plus c’est toujours la même chose. Il va falloir faire quelque chose pour que cela change à ces endroits là. (NDLR : Julien Simon pris dans la même chute, a eu un doigt bien entaillé) ». Une zone de foutoir, avec des personnes avançant très prêt des coureurs qui rétrécissaient la chaussée, et ont provoqué cette chute très spectaculaire et qui aurait pu avoir des conséquences encore plus graves. « Le final de la course, expliquait Arnaud en revenant au sport, (enfin !), s’est joué à la jambe. Les plus forts sont partis. Moi, c’était mon premier championnat du Monde, et j’ai pris de l’expérience. On peut remarquer que Bernard Bourreau a fait le bon choix en sélectionné deux sprinters, et deux puncheurs car nous n’étions pas de trop dans les deux catégories. C’est bien pour moi à titre personnel, car cette course faisait 260 kilomètres, c’est une bonne expérience. J’ai beaucoup appris aujourd’hui ».

 

 

Hervé Bombrun