AUDREY-CORDON4_1_1-course-en-ligne

Audrey Cordon
Crédit photo FFC – Patrick Pichon

Audrey Cordon était remontée ! Echappée dans le dernier tour du championnat du Monde, la Bretonne du team Honda-Wiggle a effectué comme toute l’équipe de France dames, la course parfaite. Elle a accompagné les coups, et notamment celui-ci qui aurait pu avoir le parfum de la victoire.

 

« J’ai commencé à y croire quand nous avons eu une minute d’avance, disait la Championne de France du chrono 2015. Je ne comprends pas la tactique des Hollandaises alors qu’elle avait une des leurs avec nous, et qui ont fait rouler derrière elle, alors qu’à ce moment-là Armistead et les Britanniques n’étaient pas représentées dans ce groupe. C’était aux représentantes des Nations-Unies de rouler, pas à elles. Résultat : elles n’ont pas gagné ! Espérons que cela leur serve de leçon pour les futures échéances ».

 

Déçue, Audrey Cordon donc. « Quand l’écart a passé la minute, je me suis demandé quelle attitude adopter, rouler, ne pas rouler, me concentrer sur mes sensations, mes jambes. Un sprint en plus comme cela en petit comité, je peux bien me débrouiller. C’est dommage car dans une carrière je n’aurai pas 36.000 chances de rouler pour la victoire sur un championnat du Monde. Maintenant c’est la course qui a décidé, les grosses nations aussi même si elles n’ont pas gagné. Nous équipe de France, nous avons livré une belle course. On démontre cette encore la fiabilité et la force de ce collectif. Pauline fait une belle place à l’arrivée sur une course très dure, très disputée. Maintenant, on va tourner la page, et nous tourner vers Rio 2016 ».

 

Hervé Bombrun