LOUIS-LOUVET_1

Louis Louvet
Crédit photo FFC – Patrick Pichon

Le vent a joué de mauvais tours à Louis Louvet !

 

Pas forcément ce que l’on est droit d’imaginer, en plus.

 

En effet, le Bourguignon qui avait bien entendu les conseils formulés par les coureurs de l’Équipe de France entrés en scène hier sur l’épreuve du chrono, avait décidé de bien gérer la partie du circuit « vent dans le dos, afin de ne pas me mettre en surrégime », et honnête et franc, le champion de France lâchait après sa course, « je me suis trompé sur mon choix, car après je me suis mis dans un faux rythme et il a été difficile d’en sortir. J’étais beaucoup mieux au deuxième tour, mais au départ je me suis vraiment dit trente bornes avec cette partie vent dans le dos il faut gérer ne pas s’enflammer afin de bien négocier la partie qui était vent de face. Lors du deuxième tour, en plus, je pense que le vent s’est encore un peu plus levé, car j’avais de bonnes jambes et l’impression de ne pas avancer. Un retard de toute façon pris lors d’un chrono, lâchait-il en spécialiste de la discipline, ne se rattrape jamais malheureusement, même si malgré tout je suis parvenu à reprendre un peu de temps à l’occasion du deuxième passage. » « On est déçu pour Louis, indiquait de son côté Julien Thollet, entraîneur national. On sentait qu’il lui manquait quelque chose pour rouler plus vite. C’est une petite déception. Il a fait un meilleur deuxième tour. Alexys, lui est tombé sur une «moto » avec l’Allemand Léo Appelt qui lui a servi en quelque sorte de lièvre. Il a été tout simplement rattrapé par le futur champion du Monde juniors contre-la-montre ».

 

Hervé Bombrun