Ravie, Sandrine Guirronnet, entraîneur national des Espoirs dames, l’a été tant sur le plan individuel (Annabelle Dreville, médaillée de bronze), que sur le plan collectif, à l’arrivée des championnats d’Europe route à Nyon, en Suisse. « Les filles, déclare-t-elle à ffc.fr dépêches La France Cycliste, ont fait une super course d’équipe. Elles ont tenue leur rang, en étant toujours aux avant-postes de la course. Placées là où il le fallait. Quand l’Italie s’est projetée en tête avec Elena Cecchini et les Pays-Bas avec Sabrina Stultiens, Annabelle était là pour accompagner cette échappée, qui s’est avérée la bonne. Les trois équipes nationales représentées en tête se sont alors arrêtées de rouler, elles ont contrôlé. Les seules qui ont tenté de renverser la situation furent alors les Russes. Je suis satisfaite de tout le monde sur ce Championnat d’Europe. Je remercie aussi le staff Équipe de France qui a été top, et les filles qui ont donné à la course le sens collectif que j’en attendais. Elles ont assumé leur responsabilité, et cela a payé. Annabelle est médaillée pour sa toute première sélection en Équipe de France au niveau continental, cela veut dire que maintenant elle est aussi prête à en découdre sur le plan international. Mais il faut bien sûr toujours conserver cette âme, cet esprit d’équipe. On a en tout cas une belle génération d’Espoirs pour travailler en vue de l’avenir… »

Hervé Bombrun
@Lafrancecycliste