Gréta Richioud n’a qu’une idée fixe en cette fin de semaine : les championnats d’Europe à Nyon, en Suisse ! La jeune Drômoise qui a en effet passé le rattrapage du bac juste avant de se rendre en terre helvète, a demandé à ses parents de ne pas la tenir informée « des résultats de son oral, avant dimanche soir, afin de rester concentrée sur sa course. » Attitude payante, puisque ce matin la Rhône-Alpine, a pris la troisième place du chrono juniors dames. « C’est un beau podium, déclare à ffc.fr dépêches La France Cycliste, Julien Guiborel, entraîneur national des juniors dames. Je lui avais demandé en début de saison de préparer cette épreuve, je savais que la nature du parcours proposé pouvait lui convenir. Elle a les qualités physiques qui lui permettent de marcher contre-la-montre. » La preuve ! Mais pour obtenir ce résultat final à Nyon, un beau travail collectif s’est mis en place. « Sébastien Joly qui habite à côté de chez elle, m’a donné un sérieux coup de main pour modifier sa position. Elle est aujourd’hui mieux posée sur sa selle, plus aérodynamique. Et puis, elle s’était mise ce chrono en tête. » Et pour cela, il lui a fallu chasser quelques craintes, notamment du côté des descentes. « Elle nourrissait un peu de peur par rapport à la descente très technique du parcours. On a beaucoup travaillé cela d’un point de vue mental. Et en course, elle l’a passée à la perfection. On avait aussi mis en place des pointages intermédiaires avec Emmanuel Brunet, Sandrine Guirronnet et le staff de l’équipe de France, qui nous ont beaucoup servis. » Deuxième acte, de cette œuvre individuelle construite de manière collective, donc. « C’était impeccable », conclut Julien Guiborel avant de s’attarder sur les deux autres concurrentes tricolores engagées sur cette épreuve. « Fanny Zambon termine treizième et Laura Perry se classe seizième. L’objectif fixé était une dixième place, mais les écarts entre les filles sont quand même assez minces, ce qui laisse un peu moins de regrets… »Hervé Bombrun @Lafrancecycliste