Trois secondes ! C’est sur ce tout petit matelas temps que Séverine Eraud a « buté » ce matin aux championnats d’Europe contre-la-montre Espoirs dames pour s’approprier la médaille d’or.

 

La sociétaire du comité des Pays de la Loire a toutefois écrit un bel exploit à Nyon en Suisse compte tenu du fait qu’elle n’est « que » espoirs première année. La marche des juniors aux moins de vingt-trois ans a été donc franchie avec allégresse par cette athlète aux qualités immenses. « Les championnats d’Europe 2014 débutent bien, indique à ffc.fr dépêches La France Cycliste, Sandrine Guirronnet, entraîneur national des Espoirs dames. Séverine m’a dit qu’elle avity bien lissé son effort sur le premier tour de circuit. Qu’elle avait pensé à bien respirer, bien gérer sa course. Elle a ensuite embrayé sur le deuxième passage. Sa performance démontre en tout cas qu’elle apprend vite, et surtout elle confirme ses titres de l’an passé, démontrant au passage que la marche entre juniors et Espoirs est accessible. »

 

Une performance de haute tenue, obtenue sur une course « miroir » du fait de la pluie qui n’a cessé de s’abattre en Suisse, ce matin. « On peut toujours se demander où elle a concédé ses trois secondes, interroge Sandrine Guirronnet. Le circuit était glissant, cela peut-être dans un virage, sur une relance, ailleurs… Ça glissait de partout. Il y a eu beaucoup de concurrentes qui ont chuté. Il fallait aussi assurer… » Ce qu’a fait Anabelle Dreville, Espoirs première année comme Séverine Eraud, et qui se classe neuvième à moins d’une minute de la victoire (NDLR: 58 secondes). « C’est une révélation, ajoute l’entraîneur national. C’est bien de la voir à ce niveau-là. Lucie Pader pour sa part a connu quelques soucis techniques, mais elle a su malgré tout se reconcentrer sur le deuxième tour. Elle avait des ambitions pour ce chrono qu’elle n’a pu assouvir. Sa participation à ce contre-la-montre lui a permis de rouler sur le parcours à allure course. Ça lui servir pour l’épreuve en ligne… »

 

Hervé Bombrun