Sélectionneur de l’équipe de France élite femmes, Paul Brousse revient pour « France Cyclisme » sur le Championnat d’Europe d’Alkmaar.

 

« Une course de folie ! » C’est par ces mots que Paul Brousse, sélectionneur national des élite femmes au sein de la DTN de la Fédération Française de Cyclisme, décrit le Championnat d’Europe 2019 d’Alkmaar, aux Pays-Bas. « Il y avait un vent de folie, cela soufflait tellement fort que cela a couché des arbres, et l’organisation a dû dévier un peu la route. C’était un truc de fou, vraiment ». Le vent, les bataves savent comment en jouer. « L’appel des nations a été fait, et au baisser du drapeau, les Hollandaises ont fait le début de course à fond ». L’effet fut immédiat. « Elles ont mis tout le monde au taquet, au bout de quelques kilomètres seulement, il n’y avait plus qu’un peloton de trente-neuf filles. Deux des représentantes de l’équipe de France étaient représentées en son sein : Roxane Fournier, et Aude Biannic. Aude par la suite, qui avait de très bonnes jambes, a attaqué à deux reprises, mais en vain. Un coup est parti avec les trois grosses nations de représentées : la Hollande, l’Italie et l’Allemagne. L’écart est monté, puis les Hollandaises se sont mises à rouler. Elles ont fait chuter l’écart à 35 secondes, et à ce moment-là, elles se sont arrêtées de rouler. Cela a été bizarre ». Les Françaises ont joué pour la place de quatrième. « Roxane était fatiguée à l’arrivée, émoussée par cette épreuve intense. Elle est arrivée avec des crampes. Elle sprinte assis, et se classe 14e. Aude termine à la 18eplace. Elles marchaient vraiment bien toutes les deux, mais la course a été d’une telle intensité avec ce vent ».

 

 

Hervé Bombrun