Sévérine Éraud - Championnats de France route - St-Omer 2017

Sévérine Éraud – Championnats de France route – St-Omer 2017

Sévérine Éraud a fait coup double à Saint-Omer, médaille d’argent chez les élite sur ce Championnat de France du chrono 2017, et médaille d’or chez les Espoirs.

 

La sociétaire de la FDJ-Nouvelle Aquitaine-Futuroscope a rappelé à tous et toutes ses qualités dans cette discipline, quelques semaines après son succès en Coupe de France dans cet exercice.

 

Ancienne Championne du Monde et d’Europe juniors de chrono, la jeune fille des Pays-de-la-Loire vise maintenant d’autres horizons. « C’est ma dernière saison chez les Espoirs, et j’aimerais bien faire une belle place sur cette épreuve au Danemark dans quelques semaines. Le chrono c’est vraiment ma spécialité. Je suis contente de faire aussi 2e ici chez les élite, je sais de toute manière que sur un chrono il y a toujours des choses à améliorer. On va débriefer après ma course pour voir, mais faire 2e c’est bien. Le chrono disputé et que j’ai gagné sur la manche de Coupe de France m’a permis de me situer, notamment par rapport à Juliette Labous. »

 

Juliette Labous, néo-sociétaire de l’équipe Sunweb, 2e de son premier chrono chez les Espoirs aux France, et 4e au scratch. Une belle performance pour elle aussi, qui en juniors, rappelons-le, avait terminé 3e dans la fournaise de Doha. « Mon bilan est mitigé, mais Sévérine était forte. Les écarts à l’arrivée l’ont démontré. Je suis en tous les cas contente de terminer quatrième du scratch avec les grandes. Je n’ai pas de regrets à avoir de toute manière, j’ai tout donné. Il m’a manqué un peu de puissance sur ce parcours, mais je pense que je vais acquérir celle qu’il me faut avec les années ».

 

« Moi, résumait Marion Borras du comité régional Auvergne Rhône-Alpes, 3e c’est tout simplement la fin de mes galères (NDRL : elle a connu une mononucléose en fin de saison dernière). C’est vraiment bien. Je me faisais toute une montagne, si je peux le dire ainsi, de la bosse à l’entraînement, le 1er jour, et hier je l’ai refaite et cela allait mieux. Les sensations étaient là. J’étais confiante, je savais qu’il ne me restait plus qu’à pédaler ! Cette médaille de bronze me donne une grande confiance maintenant pour les Championnats d’Europe Espoirs sur piste qui se profilent à l’horizon. J’ai de toute manière besoin de ce double projet piste et route, c’est ce qui fait que je me sens bien dans mes baskets quand je mixe les deux activités. Je tiens d’ailleurs à remercier mes entraîneurs du Pôle Jeunes endurance et contre-la-montre de Bourges, Samuel Monnerais et Léonard Cosnier ».

 

 

Hervé Bombrun