Yoann Paillot est l’un des meilleurs rouleurs du peloton français.

 

Ancien champion d’Europe Espoirs du contre-la-montre, médaillé d’argent sur un mondial Espoirs, le coureur de Top 16 océane, a longtemps été « meilleur » temps au scratch sur ce Championnat de France 2017 de Saint-Omer.

 

Un seul coureur arrivera à déloger le Champion de France 2016 amateurs, qui a renouvelé son titre cette année dans cette catégorie, d’un retentissant doublé pro et amateurs : c’est Pierre Latour. « Si j’avais fini 10e avec les pros, je signais de suite, indiquait ce coureur qui a porté les couleurs de Marseille chez les pros. J’avais déjà fait un podium avec les professionnels, en 2012, derrière Sylvain Chavanel et Jérémy Roy. Ici, j’ai très bien géré ma course. J’ai été régulier tout au long du parcours. Pierre me bat de 27 secondes, mais il était très fort. Il mérite son succès. J’ai fait une petite erreur en rentrant dans le vélodrome, mal pris ma trajectoire. Je suis reparti quasiment à l’arrêt. Mais cela ne m’a pas coûté vingt-sept secondes, lâche-t-il fair-play. Je veux en tout cas montrer par ce résultat que je peux repasser chez les pros. Que les équipes peuvent me faire confiance. C’est mon objectif. Je peux donner le meilleur de moi-même pour un groupe pro. »

 

Son second, Bruno Armirail, qui lui a porté les couleurs de l’Armée de Terre, tenait un discours à l’identique. « Je venais aussi pour le titre chez les amateurs. Je fais 6e avec les pros, ce n’est pas mal. Je suis d’ailleurs à une seconde seulement de la quatrième place, je crois. J’aurais signé de suite pour un top 15 au scratch. Je me suis loupé un peu par endroit comme tout le monde, c’est le propre d’un chrono. Mon but est aussi de repasser chez les pros ».

 

 

 

Hervé Bombrun