Quadruple Championne de France du contre-la-montre élite femmes, Audrey Cordon-Ragot qui était presque chez elle, à la Haye-Fouassière, ville distante de quelques kilomètres d’où vit la famille de son mari, Vincent Ragot, avait écrasé le premier temps intermédiaire de cette édition 2019 des France. Mais le sort a décidé le contraire. « Je suis déçue, déclarait à l’arrivée, la coureure de l’équipe Trek-Ségafredo. Tout était réuni pour une belle journée, et il y a eu ce coup du sort qui s’est acharné sur moi. Il convient de l’accepter. J’ai eu les jambes lourdes quand je suis repartie après mon saut de chaîne, mais je pense toutefois m’être bien remise dans ma course. C’est comme cela c’est une course d’un jour, il convient d’accepter les ennuis mécaniques. J’ai gagné quatre Championnats de France contre-la-montre consécutifs, mais il était écrit que je n’allais pas le faire cinq fois. C’est ainsi. Je reviendrai l’an prochain de toute manière dans le but de gagner. Je suis quelqu’un qui tourne la page assez vite que ce soit après une victoire ou bien une défaite. Je n’ai pas de regrets à nourrir ici, j’étais bien physiquement, c’est juste le sort qui ne m’a permis de gagner. Je vais revenir pour la course sur route de samedi avec le couteau entre les dents… »

 

 

Hervé Bombrun