Meilleur rouleur français sur l’ensemble de la saison 2019, le futur sociétaire de la FDJ-Groupama continentale a décroché le titre national chez les 17-18 ans.

 

 

France Cyclisme : Comment s’est passée la course, Hugo ?

Hugo Page : « J’avais trop de pression ! Je n’ai pas été battu une seule fois cette année sur un chrono organisé en France, mais récemment lors des Championnats d’Europe du contre-la-montre juniors, à Alkmaar, je me suis classé 7e. J’étais déçu. Je voulais tellement ce maillot de Champion de France juniors du contre-la-montre, que je n’en ai pas dormi la nuit dernière. Je ne pensais qu’à ça ! Je savais que je pouvais le faire, mais j’avais beaucoup de pression. Là, je vais me libérer un peu, et je vais profiter après de cette victoire ».

 

FC : Qui s’occupe de toi chez Groupama-FDJ Nouvelle Aquitaine ?

HP : « Il y a eu Nicolas Boisson qui s’est beaucoup occupé de moi en début de saison, notamment avec une grosse aide sur le plan matériel, et ensuite Joseph Berlin-Simonl. J’avais dès le début d’année tout ce qui me fallait pour performer sur le contre-la-montre avec un super matériel, justement. J’ai vraiment été mis dans de superbes conditions pour performer, le staff de l’équipe Groupama-FDJ, qui est mon équipe préférée, m’a vraiment dans de superbes dispositions. Je leur dois beaucoup. Je signe d’ailleurs un contrat professionnel l’an prochain, chez eux, je vais rejoindre leur structure continentale ».

 

FC : La suite de ta saison, se sera quoi, Hugo ?

HP : « J’espère disputer les Championnats du Monde dans le Yorkshire au mois de septembre. Ma priorité ne sera pas forcément le Championnat du Monde du contre-la-montre, car si je suis le meilleur français actuellement, je sais que je ne figure pas parmi les meilleurs sur le plan international. J’ai peu de chances d’être sacré Champion du Monde contre-la-montre. Nous avons en revanche une belle équipe de France juniors pour la course en ligne, et là, les chances de maillot arc-en-ciel, sont plus importantes. Si je peux apporter ma contribution à cette équipe, ce sera avec un grand plaisir. On verra avec l’entraîneur national en ce qui concerne le contre-la-montre ».

 

FC : Commences-tu à réaliser que tu as gagné les France, la pression est-elle retombée ?

HP : « C’est énorme. C’est une suite logique de ma saison, mais j’ai encore du mal à y croire, car à côté de moi, il y a deux normands, dont le vainqueur de la Course de la Paix, avec Hugo Tourmire, et Kévin Vauquelin qui a été recordman du monde pendant quelques heures avec l’équipe de France, en poursuite par équipes juniors hommes. Maintenant sur ce chrono je n’ai pensé qu’à une seule chose : « réaliser le meilleur temps à l’arrivée ». Joseph me parlait dans la voiture, j’étais bien, il me le disait ».

 

Hervé Bombrun