Habituée aux médailles sur le cyclo-cross, la sociétaire du comité Auvergne Rhôn-Alpes a, enfin, décroché l’or sur le contre-la-montre juniors femmes, à Beauvais.

 

Sportive, mais néanmoins féminine… jusqu’au bout des ongles et coquettes, telles sont les sociétaires de la FFC femmes. « Je me suis cassée mon ongle au départ, dissertait tranquillement sur le hot-sit, Léa Curinier, la nouvelle Championne de France juniors du contre-la-montre. Je voulais enlever le support de mon compteur GPS et il s’est cassé ». Soucieuses de leur beauté, mais aussi avides de performances et de résultat. Belles et championnes, en fait, et au moment de glisser son analyse de course, pareil, le professionnalisme était de mise. « Ce Championnat de France était l’un de mes objectifs de la saison. J’ai eu de l’avance dès le premier intermédiaire, mais sur la fin c’était plus dur pour moi, mais néanmoins j’ai tout donné. C’est mon premier podium sur un Championnat de France route, j’avais fait des médailles sur le cyclo-cross, mais je n’avais jamais obtenu le titre ». C’est désormais chose faite. « Je savais que Maëva et Cédrine seraient très fortes aussi, j’ai suivi leur prestation lors des Championnats de France de relais mixte, elles étaient très fortes. Cette victoire est une récompense pour toutes les personnes qui me soutiennent et m’aident. Le test pour moi avant Beauvais c’était le contre-la-montre du Tour de Charente, le remporter m’a donné de la confiance. Mais on ne sait jamais un Championnat de France, c’est une course d’un jour, il y a toujours une part de doute », expliquait cette jeune femme qui en 2018 c’était classée 1ère junior première année.

 

 

Hervé Bombrun