Sociétaire de la FDJ Nouvelle Aquitaine Futuroscope, la Haute-Savoyarde Maëlle Grossetête a offert à son comité, Auvergne Rhône-Alpes, son deuxième titre consécutif sur le contre-la-montre

 

France Cyclisme : Ce titre est un soulagement ?

Maëlle Grossetête : « Oh oui ! J’avais la pression. Jade, Clara, Coralie, et cette semaine Évita ont obtenu des maillots de Championnes de France sur les Championnats de France élite route, les Championnats de France piste, et la course en ligne chez les Espoirs, donc moi aussi, forcément, je voulais mon maillot de Championne de France. Il faut dire aussi que devant une telle réussite de la part de mes coéquipières, j’avais une grosse pression sur les épaules. »

 

FC : Le chrono, tu le travailles beaucoup en plus ?

MG : « C’est vrai. Je n’ai pas disputé les Championnats de France élite cette année à la Haye-Fouassière, alors ce Championnat de France Espoirs du contre-la-montre était un objectif. Je travaille beaucoup le chrono à l’entraînement, quand je fais mes séances de récupération je les fais souvent sur mon vélo de chrono. Je veux maintenant transférer cette réussite sur les épreuves internationales, mais ici le parcours n’avait rien à voir avec ce que l’on peut rencontrer en Belgique, aux Pays-Bas, par exemple sur le plan international, avec des parcours proposés tout plat en très roulants, et qui demandent de rouler vite ».

 

FC : Là, c’était comment ?

« Il fallait gérer son effort, ne pas s’enflammer. Je n’ai pas regardé mon capteur de puissance par exemple, j’ai tout fait aux sensations. Je suis contente de ma gestion de course, je suis aussi contente pour Flavien notre entraîneur à la FDJ-Nouvelle Aquitaine-Futuroscope qui me suivait. Lui aussi s’investit beaucoup dans le contre-la-montre, et nos progrès on les lui doit également. Il présente ici un super bilan en plus avec le titre d’Évita sur l’épreuve en ligne et moi avec le contre-la-montre individuel ».

 

 

Hervé Bombrun