Route – Championnats de France – Contre-la-montre – Espoirs hommes – Brunel Alexys

Route – Championnats de France – Contre-la-montre – Espoirs hommes – Brunel Alexys

Alexys Brunel a attendu, stressé, l’heure de la délivrance.

 

Thibaut Guernalec pouvait en effet venir lui ôter ses rêves, qu’il attend depuis Saint-Omer, de sacre sur un Championnat de France contre-la-montre et les rangs juniors.

Le Breton a écrasé le chrono, mais il s’est incliné pour trois malheureuses secondes. Inutile de préciser que le film va tourner encore et encore dans sa tête, et que pendant des heures et heures il va chercher, fouiller dans sa mémoire où il a bien pu les concéder. « Je suis déçu, et il est trop tôt pour refaire la course. Je pense que c’est sur la final, car j’ai tout donné pendant l’épreuve et j’ai terminé vraiment carbonisé ».

 

Corentin Ermenault du Team Wiggins, lui, n’a pas eu ce genre d’interrogation à se poser. Il sait pourquoi sa course lui laisse un goût amer. « J’ai crevé de la roue avant au bout de cinq cents mètres de course », soufflait-il, assis à côté d’un Alexys Brunel aux anges. « Enfin, je l’ai ce titre. Je vais pouvoir enfiler ce maillot de Champion de France après lequel je cours. J’ai connu l’argent durant mes deux saisons juniors, mais enfin, j’obtiens l’or. Ce titre c’est presque plus fort pour moi que ma victoire l’an passé sur les Championnats d’Europe du contre-la-montre juniors de Plumelec »…

 

Route – Championnats de France – Contre-la-montre – Espoirs hommes – Poduim

Route – Championnats de France – Contre-la-montre – Espoirs hommes – Poduim

 

 

Hervé Bombrun

crédit photo ffc Patrick Pichon