Julien, ce fut une belle course de la part des Français ?

 

Oui et je n’ai rien à reprocher à mes coureurs. Il y a deux courses déjà disputées sur ce parcours, les Espoirs et les juniors dames, et cela a donné lieu à une arrivée massive à chaque fois, il pouvait y avoir un sprint massif, et on avait une belle carte à jouer avec Clément. Mais ce matin je leur ai dit aussi, ne vous enfermez pas dans ce schéma unique car tout peut se passer. La preuve ! On a deux mecs qui se glissent dans les 20 au moment ou cela bastonne fort. Je continue à jouer la carte sprint en leur disant « vous ne roulez pas devant », après on est tombé sur plus fort que nous. Les Danois ont très bien manœuvré. Mc Nulty était très fort, et après Alexys savait qu’au sprint il était battu. Il a donc tenté.

 

Il a fait une grosse course ?

 

Oui il a accompagné quand cela attaquait, après je lui ai dit de ne plus rouler, de bien manger, bien boire, et il a su le faire, et sur le final quand cela se remet à bagarrer il est encore là. Je suis satisfait du déroulement de la course de mes juniors, après au bout il n’y a pas la médaille, mais bon ils n’ont pas démérité. Les Danois ont encore été très bon tactiquement. Je le connaissais d’ailleurs puisque c’est lui qui avait été battu le dernier pour le classement général du Trophée Centre Morbihan par Florentin Lecamus-Lambert.

 

Hervé Bombrun