clement-betouigt-suire3_1Appuyer contre la toile de tente de la zone mixte, Clément Betouigt-Suire avait le regard dans le vide. Les Français venaient de recevoir leur trophée récompensant leur 3e place à la Coupe des Nations UCI juniors 2016.

 

Le sourire est las, la cause à ses sensations qu’il n’a pu exprimer sur ce mondial 2016 disputé à Doha. « On a couru à la perfection durant tout le début de course. J’étais toujours été placé, je n’ai pas fait un seul effort. Alexys s’est levé, et je n’avais pas y allé. J’étais là pour le sprint,  c’était le rôle qui m’avait été confié, et je pensais vraiment que cela allait rentrer. Mais ça ne l’a jamais fait, il y avait quelques grosses machines devant. On s’est enterré derrière, je suis très déçu car j’étais dans un très bon jour.

 

On arrive pour la 22e place, et je décide alors de ne pas disputer le sprint du peloton. J’ai donné en terme de chutes, j’ai roulé pour Tanguy fasse le sprint, et je vais rentrer à la maison. Si sprint il y avait eu, je pense que je n’aurais pas été loin de gagner. Je suis franchement déçu, je n’ai pas été loin de faire la course parfaite. Quand on est revenu à 50 secondes, je pensais que cela allait rentrer mais aucune équipe n’a voulu collaborer avec nous. Je suis sorti en contre, j’avais deux Belges dans la roue mais ils ne voulaient pas rouler avec moi et après quand d’autres sont sortis personne n’est allé les chercher !

 

Ce n’est pas grave, je reviendrai plus tard. La consigne était que Nicolas et Alexys y aillent si des coups partaient, ils étaient les deux 1ers du train, et y sont allés quand c’est parti, moi je ne pensais vraiment pas que ce serait la bonne, après Mc Nulty était très fort devant. Florentin, Clément ont essayé pour que cela roule bien. Mais personne ne voulait nous aider, et on a fait comme on a pu ».

 

 

Hervé Bombrun

 

 

RÉSULTATS COMPLETS