JULIEN-GUIBOREL-MARION-BORRAS2_1Julien vous aviez mis une stratégie en place qui a été mise à mal dès le début de course ?

 

Oui, en effet, pour moi en revoyant les images du final tout s’est joué entre le 2e et le 3e kilomètre avant l’arrivée. Les filles se sont enfermées et n’étaient pas dans la roue de celles qui menaient le peloton et elles n’ont jamais pu remonter devant. C’est difficile avec le braquet limité. Pauline a fait un gros effort dans le dernier kilomètre, mais cela n’a pas été suffisant. Il nous manquait une fille, Maëva que nous avons perdue dès le début de course.

 

Être 4 au lieu de 5, cela change beaucoup ?

 

Les filles l’ont vu sur les stratégies de préparation de sprint que l’on avait mises en place lors du stage préparation à Saint Quentin-en-Yvelines, ce n’est pas pareil quand on est 4 ou 5. Il a fallu qu’elles s’adaptent en course, elles ont sans doute pas réussi à la faire dans le final. Il y a eu aussi une question de placement, mais à leur âge il est difficile d’avoir des automatismes. On a travaillé ces aspects là lors de notre stage terminal, mais sans un peloton, des adversaires et la chaleur ce n’était pas forcément pareil. On a tenté de mettre en place des choses, mais cela n’a pas fonctionné aujourd’hui. Il ne faut pas oublier que ces jeunes filles sont encore en formation, et cette expérience ne pourra que leur servir pour l’an prochain. On avait travaillé à la mise en place d’un train dans le dernier kilomètre, mais il nous a manqués Maëva.

 

La 3e place à la Coupe des Nations reste une belle satisfaction.

 

Oui car cela montre une belle régularité chez les filles cette année, une belle densité. On a gagné deux manches en Italie, en Allemagne, nous avons su répondre sur tous les types de terrain. C’est la 1ère année que cela se mettait en place et avec l’investissement que fait la FFC en faveur du groupe juniors filles, on se devait d’être présent sur cette Coupe des Nations, même si il faudra changer quelques points du règlement.

 

 

Hervé Bombrun

 

podium-coupe-des-nations_1