clm-dames-labou-guiborelJulien Guiborel a le sens du travail partagé.

 

Il ne s’approprie jamais totalement les performances de ses athlètes sous le maillot de l’Équipe de France, mais préfère la jouer « collectif » au moment de la distribution des prix.

 

« On a mis en place des choses pour la gestion de la météo, du froid avec les gilets pour les athlètes, mais aussi des précautions prises au niveau mécanique. Je veux tirer un coup de chapeau à ce staff là, médecins, mécaniciens, et en amont à son entraîneur au quotidien qui est Mathieu Nadal et qui fait un super boulot avec Juliette. Cette médaille est aussi la leur, après nous avons préparé cela en adaptant des séances en ambiance chaude afin de se préparer. Juliette a souffert sur la fin sur les deux derniers kilomètres. J’ai senti de suite qu’elle était bien, qu’elle arrivait à mettre du braquet. » Une capacité à être forte sur le plat qui a permis à la Franc-Comtoise d’accrocher la médaille de bronze sur ce championnat du Monde juniors dames contre-la-montre.

 

« Là c’est le Championnat du Monde, un cran au-dessus des Europe, un objectif différent, et souvent chaque année il sort du chapeau des Australiennes, des Américaines, là cela n’a pas été le cas. J’ai senti Juliette dedans très tôt, un peu stressée même ce matin et nous avons donc essayé de détendre l’atmosphère, et tout le monde a joué son rôle. » Juliette le sien à la perfection.

 

 

Hervé Bombrun

RÉSULTATS