Treizième l’an passé du Tour du Doubs, médaillé de bronze des championnats de France Espoirs du contre-la-montre, quatrième du Tour de Lombardie, Nans Peters avait du attendre le mois de septembre l’an passé pour ouvrir son compteur victoire du côté de Coligny. Il a « dégainé » plus vite cette année, en s’adjugeant dès le début de saison deux succès sur les routes Ardéchoises, succès confirmé par une deuxième place sur la première manche de Coupe de France « Look » de DN1, le Grand Prix d’Aix-en-Provence.

 

Cyclo-cross l’hiver, le sociétaire de Chambéry s’est adonné à la saison hivernale. « J’ai disputé quelques cross, dit-il à France Cyclisme, j’ai disputé la première manche de la Coupe de France à Besançon, plus celle de Sisteron et trois autres épreuves jusqu’aux championnats Rhône-Alpes », explique encore cet élève en DUT sciences et génie des matériaux, un cursus aménagé qu’il fait sur trois ans, afin de pouvoir mener de front études et sport de haut-niveau.

 

Toujours Espoirs, il a aussi effectué le premier stage équipe de France, sous la conduite de Pierre-Yves Chatelon à la Londe-les-Maures. « Mon but saison, dit-il, est d’essayer de gagner de grosses courses, pas forcément beaucoup, mais de belles épreuves. Si je veux passer pro, c’est par là que cela passe de toute manière. Maintenant je ne fais pas de fixation là-dessus non plus, je vais prendre cette saison comme elle vient, sans me mettre cette forme de pression. Je ne vais pas me dire au départ de chaque course, il faut que je gagne, si je veux passer. Il ne faut pas prendre le problème à l’envers et se mettre une pression inutile. »

 

Hervé Bombrun