Quelle belle entame de saison, Romain !

Je n’étais pas très bien sur la Marseillaise, et ensuite en effet je gagne deux courses sur « l’Essor ». C’est une épreuve que je dispute depuis 2013, et sur laquelle je démarrais ma saison lorsque j’étais amateurs. J’avais bien roulé cet hiver, on a effectué deux bons stages avec l’équipe de l’Armée de Terre cet hiver. Je voulais gagner l’étape du jeudi, car cela faisait trois ans que je la cochais. Et je remporte celle du samedi, gagner deux fois d’affilée cela ne m’était jamais arrivé et c’est quand même énorme. Je gagne le général de l’Essor en prime.

 

Vous vous décrivez comme quel type de coureur ?

Je suis un grimpeur, mais je vais aussi assez vite en cas d’arrivée au sprint ; et j’ai encore beaucoup à apprendre sur les courses plates et à bordures.

 

Vous roulez de temps en temps avec Lilian Calmejane ?

Il habite encore en Vendée, mais quand il va redescendre dans le Sud, je pense que l’on ira plus souvent. C’est vrai que lorsqu’il est dans notre région, on s’appelle, et on va rouler ensemble. On a couru ensemble de minimes à deuxième catégorie, et en juniors nous avons même été dans le même club, tout comme nous faisons un an ensemble à l’Occitane.

 

Quels vont-être vos objectifs cette année ?

Apprendre chez les pros, mais il va falloir vite apprendre car il va falloir être vite performant. L’objectif de l’Armée de Terre est le classement par équipes de la Coupe de France pro, j’aimerais aussi briller sur la Route du Sud qui est la seule course pro qui se déroule dans ma région. Après il y a toutes les courses montagneuses et dures qui sont inscrites au calendrier.

 

 

Hervé Bombrun