Francois Pervis - FFC - Patrick Pichon

Francois Pervis – FFC – Patrick Pichon

Après sa belle moisson de victoires aux championnats du Monde piste UCI 2015 qui se sont tenus sur le Vélodrome National de Saint Quentin-en-Yvelines, François Pervis qui a conservé ses titres en keirin et sur le kilomètre, a pris la direction du Japon pour y disputer une nouvelle fois la tournée internationale du keirin, réservée aux coureurs étrangers.

 

François nous livre cette année encore son livre de « voyage » au sein de ce pays qu’il connaît si bien, et aime tant. « Me voilà de retour au Japon pour une nouvelle saison de keirin puisque je participe cette année encore à la tournée internationale de keirin, dit-il en exclusivité à France Cyclisme. Si tout se passe bien, elle se finira fin août. Arrivée depuis une semaine, j’ai été obligé, comme à l’accoutumée, de la passer quotidiennement à des cours donnés au sein de l’école de keirin. Même si c’est ma 5ème saison ici, ceux-ci cours sont obligatoires car je dois une nouvelle fois confirmer mes connaissances du keirin japonais par une série d’examens écrits et de mécanique. Une fois ces derniers validés, j’ai maintenant le droit de pouvoir participer au keirin japonais. Ma première course s’effectuera à Kochi du 1er au 3 Mai sur une piste de 500m !

 

 Çame laisse un peu de temps pour retrouver tranquillement mes marques et mes habitudes ici et surtout pour améliorer ma condition physique. J’ai pris pour une fois, des vacances un peu plus longues que d’habitude après les mondiaux et forcement, il me faudra beaucoup plus de temps pour retrouver un niveau correct.

 

Pour le moment l’appartement dans lequel j’ai l’habitude de vivre est occupé. En attendant qu’il se libère je vis avec les 4 autres étrangers dans une maison très délabrée et inhabitée le reste de l’année. Puisque je ne reste que quelques jours voir quelques semaines, je dors au rdc dans un genre de débarras où il fait 14° ! Il n’y a pas de chauffage donc c’est encore une fois système D, je me réchauffe donc avec un grille-pain qui fait aussi office de petit four. C’est spartiate et rustique mais j’adore ça ! Je viens d’apprendre que le bâtiment qui va se construire (bureau commercial) à côté du Vélodrome National de SQY va s’appeler « Keirin » en référence à mes exploits (champion du monde de keirin 2014 et 2015), ma vie au japon cumulé à la présence de l’institut franco-japonaise qui est juste à côté du vélodrome aussi. C’est une fierté et un véritable honneur d’avoir indirectement influencé le choix de l’appellation de ce bâtiment ! »

 

 

Hervé Bombrun