Médaillé d’argent aux Jeux de Londres en vitesse individuelle, Grégory Baugé a apprécié la nouvelle annoncée par l’UCI, sur le retour de deux athlètes par nations aux Jeux de Rio, en 2016, en vitesse individuelle et sur le keirin, comme c’était le cas à Pékin en 2008. « C’est une bonne chose, a déclaré à ffc.fr dépêches La France Cycliste, le sprinter de l’Equipe de France. Les tournois de vitesse et de keirin seront plus intéressants à Rio, cela laissera plus de chances aux nations, aux athlètes aussi. A Londres, il y a eu la finale qui était intéressante, sans faire injure aux autres concurrents, le reste l’était moins, car il y avait moins de niveau de densité que sur un championnat du Monde. On sait que dans de nombreuses nations il y a plus d’un athlète qui ont leur place aux Jeux, c’est le cas de la Grande-Bretagne, de l’Allemagne, de l’Australie et de la France bien sûr. » Un rendez-vous Brésilien bien ancré dans l’esprit de Grégory Baugé… qui a repris la competition voici quelques semaines, à Trinidad et Tobaggo. « Je fais deuxième de la vitesse derrrière Njisane Philipp et je gagne le keirin. Ce qui est fort dans ce pays c’est que tout le monde court sur la piste, les jeunes, les élites et les anciens. Les pistes ne sont pas toute supers, mais là-bas on fait la promotion de ce sport. Il y a une vraie volonté de promouvoir la discipline. Philipp qui a fait quatre aux Jeux va avoir un vélodrome de construit à deux cents mètres de chez lui, il va y en avoir un autre qui va sortir de terre juste pour les compétitions. » Baugé a en tout cas apprécié son séjour à Trinidad, tout comme Laurie Berthon qui était également du voyage. « Mes prochaines compétitions ? Je ne sais pas encore où je vais courir, déclare le médaillé de bronze avec la France lors du dernier mondial de Cali en vitesse par équipes, ce pourrait-être en Allemagne, en Belgique. On verra. L’important c’est de marquer des points pour se qualifier pour les Coupes du Monde. Il y a pas mal de compétitions cet été. »Hervé Bombrun