Samedi noir pour la piste Française ! Grégory Baugé n’est pas parvenu à se qualifier pour les demi-finales du tournoi de vitesse individuel hommes aux Jeux Olympiques de Rio. Le Guadeloupéen de l’US Créteil est tombé en deux manches « armes à la main », comme il aurait pu le dire, face au Russe Denis Dmitriev. « Je me sentais bien, je n’étais pas en méforme, mais tout évolue chaque année, le niveau augmente. J’ai un regret ce n’est pas d’avoir gagné, de ne pas être allé plus loin. C’est une grosse déception pour moi. Je me sentais mieux. Je fais un cadeau sur la 1ère manche ». Il ouvre en effet « la porte » à Denis Dmitriev qui aime à courir en tête en vitesse, et ne peut ensuite le sauter sur la ligne. « J’avais le couteau entre les deux, je donne tout jusqu’au bout et cela ne passe pas. Je serre les dents comme d’habitude. Je donne vraiment le cadeau en 1ère manche, je suis un peu dans l’hésitation quand on y va, on y va. Ce n’est pas la 1ère fois que je fais des cadeaux à mes adversaires sur un tournoi, et j’étais persuadé que cela allait passer. Je me sentais bien, je le répète et je ne me voyais pas sortir sitôt du tournoi. Je ne suis pas satisfait de ces Jeux, je venais pour l’or dans les deux disciplines. Je ferai mon bilan moi-même, le staff aussi, il faudra se poser les bonnes questions. » A propos de l’avenir, Greg a conclu. « Il faudra analyser cette Olympiade les bonnes et mauvaises choses, avant de penser à une suite. »

 

 

Hervé Bombrun