Dans un vélodrome de Rio qui donne l’impression d’être le prolongement où une banlieue de Londres, il y a quatre ans, tant au niveau de la présence de nombreux spectateurs du Royaume-Uni que de l’avalanche des performances de leurs pistards, les Britanniques ont une fois encore écrasé la piste aux Jeux alors que nous n’en sommes qu’à la deuxième journée de compétition.

Ils seront une fois encore la nation à battre, et ils ont d’ores et déjà placé la barre haut avec la poursuite par équipes puis qu’outre la victoire et un 5e titre Olympique pour Bradley Wiggins, les « GB » boys Steven Burke, Owen Doull et Ed Clancy ont en finale face à l’Australie (3 mn 51 sec 008) de nouveau battu le record du monde (3 mn 50 sec 265). La 3e place et médaille de bronze du tournoi revient au Danemark qui signe un chrono de 3 mn 53 sec 789.

 

 

Hervé Bombrun