BOUDAT-THOMAS20_11er à l’issue de la 1ère journée de course…

C’est bien parti, maintenant il reste encore trois épreuves à disputer, notamment le kilomètre et le tour lancé et on va voir si j’ai progressé.

 

Vous battez votre record en poursuite ?

 

Je fais un gros 4 mn 19 sec, et j’aurai préféré faire un petit 4 mn 19 sec, mais cela n’aurait rien changé en classement. C’est mon meilleur temps et j’en suis très content. On savait aussi que Hansen n’allait pas être bon sur l’élimination, mais demain, il va faire un km et un tour lancé de fou, et demain sur la course aux points il va bien tenir la barre. Je ne me fais pas de souci pour lui.

 

Vous êtes comment ce soir ?

 

Je n’ai pas bien dormi la nuit dernière, j’ai eu du mal à trouver le sommeil, et c’est la 1ère fois que cela m’arrive. Je sais maintenant que je me suis préparé sans encombre, j’ai fait le mieux que j’ai pu, et je vais courir pour ne pas avoir de regrets qu’il y ait médaille ou pas, c’est mieux si il y a en une au bout, mais je cours pour me faire plaisir et pour le moment cela marche. Je pensais aux épreuves les unes après les autres.

 

Vos parents sont là, cela représente quoi ?

 

Ils sont mon équilibre, les personnes qui m’aident, me poussent, m’accompagnent dans les bons comme dans les mauvais moments. C’est très important pour moi qu’ils soient là, je suis très attaché à ma famille. Ils me remettent dans le droit chemin lorsque cela ne va pas, et pouvoir partager ces moments avec eux c’est juste énorme.

 

 

Hervé Bombrun

Crédit photo FFC – Patrick Pichon