Et un, et deux, et trois… ! La France a réussi à placer trois sprinters sur les trois premières marches du tournoi de vitesse individuelle du Fenioux Piste International, à Hyères. Grégory Baugé a en effet battu en deux manches son « soldat » Michaël D’Almeida, tandis que Quentin Lafargue auteur du meilleur temps sur 200 mètres lancés (10 sec 378) s’est emparé avec autorité de la dernière marche du podium.
Vainqueur du Grand Prix de Saint Denis, Grégory Baugé qui a donc « récidivé » sur le Fenioux Piste International, possède « maintenant le nombre de points nécessaire pour disputer les manches de Coupe du Monde cet hiver. J’ai levé le pied l’an passé, et disputé que la vitesse par équipes aux championnats du Monde. Je m’y suis remis tranquillement, mais là je reviens. Je vais retrouver les Coupes du Monde l’an prochain, ce que j’aime en fait. Maintenant question sensations j’aurais aimé me sentir mieux. Quand on est compétiteur, on en veut toujours plus, on aime bien quand les « voyants » sont au vert. Ici, cela n’a pas été forcément facile. Il a fallu rester bien concentré, retrouver les automatismes. J’ai fait cela sur la gnac aussi, mais bon l’essentiel c’est de gagner, de marquer ces précieux points qui qualifient pour les manches de Coupe du Monde. Et puis courir des épreuves comme cela, ça permet aussi de retrouver ses repères sur la piste.» Tout bénef, donc, pour « Tiger » Baugé !

Hervé Bombrun
@Lafrancecycliste