Michaël D’Almeida a conclu par une victoire son séjour dans le Var. Le sprinter Cristolien a en effet remporté devant Kevin Sireau le tournoi de vitesse du Fenioux France Trophy. Grégory Baugé se classant troisième, après avoir battu pour le gain du dernier accessit, en deux manches, Charlie Conord. « J’ai passé trois bonnes journées de compétition ici, indiquait Michaël D’Almeida. J’ai pris tous les points nécessaires à la participation aux manches de Coupe du Monde, et j’ai appris en plus que j’étais le premier français, ayant marqué le plus de points UCI en grand Prix. Il faut être parmi les 45 premiers pour ouvrir deux quotas par nation sur ces épreuves, et là je dois être parmi les quinze-vingt premiers. Et derrière moi, il y à Quentin Lafargue. Je vais donc essayer de bonifier encore un peu plus cette place sur les courses à venir, ceci dans l’intérêt de l’Équipe de France.»
Ayant effectué un gros cycle de travail avant de « descendre » dans le Var, le médaillé de bronze des derniers championnats du Monde de vitesse par équipes, s’apprête à en débuter un autre, avec tout le groupe France, dès son retour à Saint Quentin en Yvelines. « On recommence dès mardi, précise-t-il. On remet les choses en ordre. On travaille à la française de nouveau, en faisant du bulot difficile et de manière régulière. Tout ce qui a fait notre force pendant des années. On reprend en fait les bonnes vieilles méthodes comme on dit. »
L’autre grosse performance de ce tournoi de vitesse a été signé par Kévin Sireau, auteur d’un chrono de 10 sec 05 sur 200 mètres. « Cela fait du bien, car cela faisait longtemps que je n’avais pas signé un tel temps, ici, à Hyères. Cela me fait plaisir, idem pour la deuxième place sur la vitesse. On a pris des points sur ces épreuves, et on a multiplié les podiums. Ce sont de bonnes choses ».

Hervé Bombrun
@Lafrancecycliste