Élise Delzenne a étrenné son titre de championne de France 2014 de la course aux points, par une victoire internationale lors du Meeting de Gan, couru le week-end dernier, avec l’équipe de France. « J’ai inscrit le même nombre de points que ma dauphine, Giorgia Bronzini. Ce qui me permet de gagner c’est ma victoire à l’occasion du dernier sprint classement. »


Une belle prouesse pour une reprise, d’autant que la sociétaire du comité Nord pas de Calais a livré une course offensive, comme elle l’explique. « J’ai attaqué après le deuxième sprint classement, et fais vingt tours devant, ce qui m’a permis de m’adjuger deux classements en échappée, explique la championne de France route 2013, qui a prolongé d’un an son contrat avec Spécialized Lululemon.

 

Je gagne ensuite deux autres classements mais au sprint cette fois. Je suis assez satisfaite pour ma reprise. »

 

Ayant coupé deux semaines après les France piste, Élise Delzenne avait quand même couru la semaine précédent ce meeting international, une épreuve de niveau moindre…

à Gand, déjà. « J’avais été sur ce vélodrome dans le but de me débloquer, il y avait un omnium : élimination, scratch et course aux points et je fais troisième au général. Je l’ai vraiment eu « dur » ce week-end là, mais cela m’a aidé pour le suivant que j’y suis retourné avec toute l’Équipe de France. » La piste est d’ailleurs un objectif de saison pour cette athlète, ingénieur dans le civil, qui a fait du Mondial piste 2015 de Saint Quentin-en-Yvelines, un but à atteindre.

 

« C’est vrai que j’aimerais bien y aller, mais les sélections ne sont pas encore faites. Il faut attendre de voir ce que vont donner les prochaines échéances ».

 

Pour elle ce sera, la Coupe du Monde de Londres. « Je vais disputer la poursuite par équipes, après pour les autres épreuves ce n’est pas encore défini », note la Nordiste qui a également terminé deuxième du tournoi de poursuite individuel à Gand. « Je fais 3 mn 44 sec en qualif, et 3 48 sec en finale.

 

C’était pas mal là encore pour une course de reprise. » Un mot qui appartient désormais au passé pour elle. La raison ? « Les stages vont bientôt s’enchaîner. Je vais revenir à SQY pour un stage équipe de France dames avec Sandrine Guirronnet, puis il y aura un autre regroupement national, endurance piste cette fois, avec Steven Henry cette fois avant Londres, et un troisième mais avec mon équipe, Spécialized Lululemon, aux Canaries, à Lanzarote. »

 

Hervé Bombrun