Engagé ce week-end sous le maillot de l’équipe de France sprint pour disputer la manche de Champion’s League Revolution Série de Manchester, Thomas Copponi « s’est vraiment régalé en Grande-Bretagne, il y avait un public grandiose. Le programme est plus étoffé que l’an passé, c’est mieux car cela nous a permis de nous mettre un peu plus dedans, tout en courant davantage. Cela fait du bien de courir de telles compétitions », ajoute le provençal qui a quitté son travail dans une grande chaîne de sport, et est désormais « surveillant des mineurs à l’internat de l’INSEP. J’ai repris un cycle d’athlète de haut-niveau normal ce qui n’était pas le cas l’an passé du fait de mon travail ».

Un Thomas Copponi qui espère de fait « disputer des manches de Coupes du Monde cette année, il y en a deux à venir, rappelle-t-il, celle de Cali et Los Angeles. La sélection n’est pas encore validée. Je sais que j’ai une chance d’y aller, à moi de la saisir, indique Thomas dont on peut suivre l’actualité sur son site officiel, www.thomas-copponi.fr. « J’ai souffert de périostites durant trois semaines, sur les deux jambes, mais cela va je les ai bien traitées avec Anne-Sophie notre kiné, et c’est en train de passer. Tout est sur la bonne voie », indique le jeune sprinter français qui veut croquer à fond dans cette saison 2016-2017.

 

 

 

Hervé Bombrun