Homme de l’année 2014 sur la piste, dans le domaine du sprint, François Pervis, qui a signé récemment un nouveau partenaire Mayennais, avec la société Apurna, a été aussi nommé au rang de chevallier de la Légion d’honneur, (décret du mois d’avril 2014). « Après avoir eu une saison riche en résultats notamment avec deux records du Monde établis au Mexique durant l’hiver 2013, et mon triplé historique aux championnats du Monde sur piste de Cali, en Colombie, l’an passé aussi, recevoir la Légion d’honneur est une véritable reconnaissance de l’état. Cette distinction récompense toutes ces années de travail acharné et de sacrifices au quotidien. La légion d’honneur récompense les plus grands sportifs de notre pays, pouvoir la porter sera un immense honneur mais surtout une réelle fierté. » Mais avant d’organiser une réception pour la recevoir, François va reprendre le chemin de la compétition début janvier 2015, lors de la dernière manche de Coupe du Monde sur piste, à Cali en Colombie. « J’ai connu un début d’hiver un peu difficile car je suis tombé malade, dit-il à France Cyclisme. Cali, je serai en meilleure condition, et cela va donner le « là » pour le championnat du Monde piste UCI 2015 à Saint Quentin-en-Yvelines. Je suis et certain que je vais monter en puissance, si j’arrête de tomber malade et que je n’ai pas d’autres pépins physiques. On fera de toute manière le bilan fin janvier ou début février. J’ai confiance en moi et en ce que je peux faire, reste à savoir si je vais avoir suffisamment de temps devant moi ou pas. Mais une chose est certaine, je ne me fixe encore aucune limite, et surtout je ne me mets aucune barrière. » Discours que le Mayennais avait tenu mots pour mots en 2013…

 

 

 

 

 

 

 

Hervé Bombrun

 

 

 

 

 

 

 

Retrouvez l’interview intégrale de François Pervis dans le premier numéro de « France Cyclisme », à paraître au mois de janvier 2015.