Le DTN de la FFC, Christophe Manin, a dressé les points de passage de l’équipe de France piste avant les Jeux de Tokyo 2020.

 

Le rendez-vous de Pruszkow

« La piste est la discipline qui peut ramener le plus grand nombre de médailles à la Fédération Française de Cyclisme. Pruszkow marque la troisième saison post JO de Rio, et nous sommes sur l’avant dernier grand rendez-vous international avant le Japon. Ces Jeux seront un rendez-vous intermédiaire vers notre objectif ultime qui est Paris 2024, et pour tout sportif français. »

 

La course aux quotas Olympiques

« Elle a débuté dans le cadre des Championnats d’Europe 2018, à Glasgow pour la piste, endurance et sprint. A l’issue des Championnats du Monde de Pruszkow, nous serons à mi-parcours de la qualification pour les Jeux de Tokyo. Ce parcours de qualification est fort de seize rendez-vous, et les Championnats du Monde piste donnent le plus de points, après les Championnats d’Europe et les manches de Coupes du Monde. »

 

Quelle stratégie de la part de l’équipe de France pour se qualifier ?

« On souhaite se qualifier via les épreuves par équipes, en misant énormément sur celles-ci. Actuellement, sur le ranking, en fin de saison de Coupe du Monde, en vitesse par équipes hommes, et femmes, nos équipes apparaissent à la 4eet la 8eplace. Nous sommes au « vert » dans ces deux disciplines actuellement, bien placés. En endurance, l’équipe de poursuite par équipes est 12e, et l’équipe femmes est 9e. On paie sans doute les résultats du Championnat d’Europe dans cette discipline, mais l’équipe de France se trouve dans une voie ascendante. On a noté une belle progression au cours de l’hiver, avec de bons temps tant chez les hommes que chez les femmes. Nos portes de secours peuvent être de surcroît l’américaine, et l’omnium deux disciplines dans lesquelles nous sommes bien placés dans le ranking de qualification ».

 

Un nouveau Look

« Une partie de l’équipe de France disposera lors de ces mondiaux en Pologne, de nouveaux vélos LOOK, le R96 evo, doté d’un cadre un nouveau avec un nouveau design et à la géométrie nouvelle, laquelle a été composée par les ingénieurs de LOOK afin de répondre aux attentes de nos coureurs. Les athlètes en sont très satisfaits. Les poursuiteurs, eux, vont rouler avec un nouveau cintre à aergo . Le partenariat avec LOOK dure depuis trente ans, et est fort de nombreuses médailles passées, et le sera encore plus dans le futur, je l’espère. »

 

 

Hervé Bombrun