Mélissandre Pain connaît un petit coup d’arrêt dans sa préparation hivernale 2015. Grand espoir du sprint français, la sociétaire de l’INSEP « souffre en effet, d’une petite fracture d’un petit os sous l’appui du gros orteil. Je ne m’entraîne pas jusqu’à mardi, dit-elle à France Cyclisme, et à cette date je vais voir le kiné afin de connaître l’évolution de ma blessure. Mais là, j’ai l’interdiction de poser le pied par terre durant soixante-douze heures. »

 

Un contre temps qui pose question, à l’heure actuelle, quant à sa participation au Fenioux Piste International de Roubaix, la semaine prochaine. « Je suis inscrite pour cette compétition, mais on verra en fonction de l’évolution de ma blessure au pied », précise cette athlète qui s’est classée au mois de novembre deuxième en vitesse individuelle et en keirin à Gand.

 

De belles performances, et encourageantes surtout, mais étonnante de la part de cette athlète prometteuse qui est d’ailleurs aidée cette année sur le plan financier par la « Fondation FDJ », avec l’octroi d’une bourse, appelée « programme challenge ». « Il s’agit d’une aide repartie sur deux ans, (NDLR : voir papier Fondation FDJ, dans « France Cyclisme », numéro 1, pages 50 et 51, à paraître prochainement). Elle me permet de vivre mieux, de payer mes frais de déplacement, mes frais liés à mon quotidien de sportive de haut, et me paie l’INSEP. » Une bourse qui lui a aussi permis cet hiver de participer aux « Étoiles du Sport » à la Plagne, où elle a été invitée toujours par la FDJ, toujours. « J’ai passé là-bas un super séjour, rencontré plein de monde, de grands sportifs et nos échanges m’ont enrichi. Et quand on retourne à l’entraînement après cela, on est encore plus motivée. »

 

Animée d’une ambition forte, comme c’est le cas de Mélissandre qui a soif de réussite. « Mes buts en 2015, conclut la sprinteuse de la Région Centre, sont de faire progresser mes temps sur le 200 mètres lancé, conserver ma médaille en keirin aux championnats d’Europe Espoirs, et si possible, même, monter encore d’une marche, m’améliorer en fait sur l’ensemble de la saison dans le but de participer à des manches de Coupe du Monde sur piste au cours de la saison 2015. »

 

 

 

 

 

 

Hervé Bombrun