Mathilde Gros qui a été victime d’une entorse acromio-claviculaire ayant nécessité une opération suite à sa chute lors de la finale de la manche de Coupe du Monde de keirin de Pruszkow (Pologne), a eu un rendez-vous de contrôle avec le chirurgien qui l’a opéré à Trappes, hier. Il en est ressorti le bilan suivant : « Le chirurgien a fait savoir à Mathilde, rapporte Herman Terryn, entraîneur national du sprint à la Fédération Française de Cyclisme, qu’elle devait encore patienter quinze jours pour que son épaule soit solide. Mais en revanche elle peut recommencer à travailler progressivement avec de la charge. Nous ferons un nouveau point lors des prochaines semaines afin de juger si son état est compatible avec une participation aux Championnats du Monde sur piste d’Apeldoorn 2018, aux Pays-Bas, (28 février au 4 mars) ».

 

 

Hervé Bombrun