Piste – Équipe de France – Sprint – Championnats d’Europe – Glasgow – vitesse par équipes – hommes – Quentin Lafargue

Piste – Équipe de France – Sprint – Championnats d’Europe – Glasgow – vitesse par équipes – hommes – Quentin Lafargue

Et deux !

 

L’équipe de France piste a remporté sa deuxième médaille dans le cadre des Championnats d’Europe élite piste, à Glasgow, en vitesse par équipes, avec François Pervis, Sébastien Vigier, Michaël D’Almeida (3relayeur sur le 1er tour), et Quentin Lafargue. « C’est une belle médaille, on termine 2derrière les Champions du Monde qui étaient intouchables. On ne peut pas faire mieux en termes de place, en chrono, oui, mais cela reste une très belle médaille. Il faut s’en contenter car ce n’était pas gagné d’avance. Là, on a beaucoup travaillé pour progresser, mais on n’a pas préparé ces Championnats d’Europe comme on peut le faire pour un Champion du Monde. Mais une chose est certaine, on travaille d’arrache-pied afin de réduire l’écart qui nous sépare des lauréats de ce Championnat d’Europe 2018, les néerlandais.», déclarait François Pervis.

 

Pareille satisfaction de la part de Clara Sanchez, entraîneur national du sprint au sein de la DTN de la FFC. « Cette médaille est la récompense de tout le travail que nous avons réalisé, planifié avec Herman Terryn (NDLR : l’autre entraîneur national du sprint au sein de la DTN de la FFC), et Alex Durguerrian, notre préparateur physique, et les coureurs. On sent qu’il y a une progression depuis les Championnats du Monde, cela ne s’est pas vu sur le plan du chronomètre car la piste ici est un peu difficile. Cette médaille est une belle récompense du travail effectué depuis un an par le groupe Olympique du Pôle Olympique de Saint Quentin-en-Yvelines ».

 

« C’est une médaille importante, notait lui aussi Quentin Lafargue. On continue à démontrer notre régularité au plus haut-niveau dans cette discipline. Nous sommes battus ici par plus forts que nous, on doit continuer à travailler, encore plus. Se poser les bonnes questions afin de revenir encore plus fort. Il faut continuer à travailler, et en face de nous les Hollandais accumulent de l’expérience. On marque aussi nos premiers points en vue de la qualification pour les Jeux de Tokyo. C’est important, on se place de suite. La médaille est aussi importante pour cette raison là aussi. On travaille comme des fous tous les jours, mais des concurrents sont encore plus forts que nous, donc nous allons devoir bosser encore plus ».

 

 

Hervé Bombrun

Crédit photo FFC – Patrick Pichon