Piste – Équipe de France – Sprint – Championnats d’Europe – Glasgow – Élite hommes – Kilomètre – Quentin Lafargue

Piste – Équipe de France – Sprint – Championnats d’Europe – Glasgow – Élite hommes – Kilomètre – Quentin Lafargue

Les Pays-Bas écrasent les Championnats d’Europe, comme ils l’avaient fait ce printemps lors de « leur » Championnat du Monde sur piste, à la maison à Apeldoorn. Sacré sur la vitesse par équipes, ils ont encore placé de deux de leurs sprinters sur le podium du kilomètre, Buchli et Ligtlee, ce dernier étant le frère de la Championne Olympique de Keirin à Rio, et il y a deux ans, il était encore loin de faire le temps qu’il a établi cet après-midi, en Écosse. Mais les Pays-Bas en quelques saisons ont misé sur la piste, avec un entraîneur qui a porté les couleurs de l’Allemagne lorsqu’il était sprinter, René Wolff, lequel a depuis les Jeux de 2016 intégré le comité Olympique des Pays-Bas.

 

« Il faut que je batte mon record à chaque fois, si je veux faire un podium, déclarait Quentin Lafargue. On fait se taper dessus. J’attends de voir le tournoi de vitesse, demain, Seb est remonté à bloc. Je l’étais aussi, mais déjà en « qualif », qu’est-ce que tu veux faire, Buchli met une seconde au deuxième ! C’est dingue, mais c’est le jeu. Les Hollandais ont plus de masse que nous, c’est incroyable. Ils ont des mecs qui sont capables pour la plupart de faire moins d’une minute sur la borne, et ils peuvent tenir quasiment tous les postes en vitesse par équipes ! Buchli n’avait pas disputé de borne depuis cinq-six, imagine. Cette nation en plus a fait le choix de ne pas aligner Hoogland, le champion du Monde dans cette discipline, et toutefois ils repartent avec le titre continental, avec un autre coureur, en l’occurence Buchli. C’est vraiment un truc de malade. Je ne peux pas être déçu au final. J’ai pour ma part testé un braquet différent que celui que j’utilisais précédemment. Je pense que je dois encore me l’approprier davantage. On verra par la suite. »

 

 

Hervé Bombrun

Crédit photo FFC – Patrick Pichon