Kévin Sireau est le premier !

 

Le premier à avoir inscrit son nom au palmarès du Grand Prix du Vélodrome National de Saint Quentin-en-Yvelines, organisé conjointement par Velopolis et la Fédération Française de Cyclisme.

 

Un double succès pour le coureur de l’Armée de Terre qui a remporté le deux cent mètre lancé et le tournoi de vitesse individuelle. « C’est très bien car sur l’effort chronométré je descends sous la barre des dix secondes. Je signe un temps de neuf secondes quatre-vingt seize.

 

Et ensuite malgré le travail intense effectué aux entraînements ces dernières semaines, je gagne ensuite le tournoi de vitesse individuelle. J’ai désormais acquis les points qui me permettront de disputer les manches de Coupes du Monde cet hiver. J’avais soixante-six points avant le 1er Grand Prix du Vélodrome National, et j’ai marqué trente de plus suite à ma victoire. Plus ceux récoltés à Saint-Denis, j’ai le quota », se réjouit Kévin Sireau qui le lendemain justement sur le Grand Prix de Saint-Denis a confirmé sa production Saint-Quentinoise avec une deuxième place en vitesse individuelle derrière Michaël D’Almeida et a terminé troisième du keirin. « C’était agréable de courir deux Grands Prix en France durant le même week-end, dit-il à France Cyclisme, et c’est toujours sympa de courir sur la piste du Vélodrome National sur laquelle nous nous entraînons à longueur d’année, car cet outil est tout simplement formidable. »

 

Là, le coureur de l’Armée de Terre va observer quinze jours de récupération avant de repartir sur un Grand Prix, à Fiorenzuola en Italie. « Mes objectifs pour la saison à venir, dit-il, se situent toujours en vitesse par équipes et en vitesse individuelle, ce sont les épreuves que je souhaite disputer lors des championnats du Monde piste 2016, à Londres, puis bien sûr aux Jeux Olympiques de Rio. Mais Londres sera la première étape ».

 

 

 

Hervé Bombrun