CAVAGNA---CHALLENGE-JUNIORS-ROUTE-2015

Rémi Cavagna
Crédit photo – FFC – Patrick Pichon

Rémi Cavagna a repris son activité piste.

 

Le coureur de la formation Pro Immo Nicolas Roux avait pratiqué en cadets, juniors, « avec une cinquième place en juniors en poursuite individuelle lors de ma première saison juniors », puis il avait un peu interrompu le cycle. Il est revenu sur un vélodrome récemment à l’occasion d’un stage programmé sur le Vélodrome du Centre National du Cyclisme de Saint Quentin-en-Yvelines.

 

Les tests effectués sur appareils ce sont révélés bons. « J’ai battu visiblement le record que détenait Damien Gaudin sur un test PMA, j’ai développé 527 watts. C’était un test avec des paliers sur cinq minutes. Je voulais reprendre l’activité piste, et c’est la raison pour laquelle je suis venu dans les Yvelines. Savoir où j’en étais. »

 

Le rouleur Auvergnat, troisième d’un championnat d’Europe juniors contre-la-montre, a une petite idée ( !) désormais quant à ses possibilités. « J’en ai parlé à Pierre-Yves Chatelon, entraîneur national des Espoirs sur la route, qui m’a mis en contact avec l’entraîneur national du groupe France endurance piste, Steven Henry.

 

La piste, la poursuite est de toute manière une bonne approche pour travailler et se bonifier dans les chronos. C’est intéressant de préparer un chrono via un travail sur la piste. J’ai d’ailleurs pas mal d’objectifs à venir sur ce type de compétitions : les championnats de France amateurs à Chantonnay, et celui des France Espoirs qui aura lieu dans le cadre des championnats de France route de l’Avenir aux Pieux, en Normandie au mois d’août (20 au 23 août).

 

« La poursuite, dit-il encore à France Cyclisme, c’est un effort solitaire. Il faut se battre contre le temps, aller au bout de soi-même, et c’est ce qui me plait, poursuit (sans jeux de mots), le lauréat en début de saison d’une course sur route à Brignoles, dans le Var. J’aime autant la poursuite individuelle que par équipes. Je vais refaire des tests pour voir, d’ailleurs Steven Henry m’a rappelé pour un nouveau stage avec l’équipe de France à Saint Quentin-en-Yvelines. Il va me faire faire une poursuite en simulation course, avec la combinaison course, les roues course, un braquet course. C’est en plus juste avant le Tour d’Eure-et-Loire, manche de la Coupe de France « Look » de DN1, sur laquelle est justement programmé un prologue de quatre kilomètres, la même distance qu’une poursuite. » Tiens, tiens