Glasgow - Europe - Elite hommes de poursuite par équipes

Glasgow – Europe – Elite hommes de poursuite par équipes

L’équipe de France élite hommes de poursuite par équipes a signé un temps de 3 mn 58 sec 254 lors des qualifications des Championnats d’Europe 2018, courus à Glasgow en Écosse.

 

Champions d’Europe en titre, les tricolores, terminent au terme de ses qualifications 3e. Louis Pijourlet, Adrien Garel et Corentin Ermenault les deux pros de Vital Concept Cycling Club, et Benjamin Thomas (Groupama-FDJ) ont été devancés par l’Italie 3 mn 55 sec 559 et la Suisse 3 mn 58 sec 254. Les Anglais se classant, eux, quatrième en 3 mn 58 529.

 

« On ne signe pas un super temps, indiquait en zone mixte, Corentin Ermenault, qui revient sur la piste à l’occasion de cette épreuve », après de longs mois d’absence, notamment en raison d’une opération survenue au cours de l’hiver dernier. « On va voir ce que donne la suite pour les autres nations (NDLR : les tricolores se sont élancés parmi les premières séries), mais nous n’avons pas réalisé une superbe performance. Nous avons été moins bons en deuxième partie de poursuite. Si les autres nations réalisent un temps équivalent au nôtre, alors, on pourra se dire que c’était la piste qui n’était pas très rapide ce soir ».

 

La piste ne rendait pas, donc, comme Corentin l’avait imaginé. Un couplet que reprenait d »ailleurs en le détaillant encore plus, Benjamin Thomas. « La piste n’était pas très rapide c’était sans doute lié à l’hygrométrie qui était élevé. Il ne faisait pas assez chaud à l’intérieur du vélodrome. Mais nous avons fait le job. Je pense sincèrement que l’on peut aller plus vite que la vitesse à laquelle nous avons roulé ce soir ; une chose est certaine, nous n’avions pas de pression en venant ici, même si nous sommes les détenteurs du titre. L’équipe est encore jeune, on sait que notre titre on peut le perdre. C’est le jeu. Notre objectif de toute manière c’est Tokyo 2020, et les Jeux, avec par la suite ceux de Paris en toile de fond. Le but ici c’est de faire du mieux possible. Les favoris du tournoi sont pour moi les Britanniques et les Italiens, surtout que Viviani a intégré leur équipe de poursuite par équipes ». Un Benjamin Thomas qui en plus a connu une belle frayeur quelques jours avant le début de ces Championnats d’Europe. « Je suis tombé à l’entraînement. Je me suis fait un bel hématome à la fesse. Aujourd’hui cela pouvait aller, c’est déjà mieux qu’il y a quelques jours, de toute manière maintenant, il va falloir gérer cela sur la durée de la compétition ».

 

 

Hervé Bombrun

Crédit photo FFC – Patrick Pichon