Glasgow – Europe – Endurance, médaille d'argent Adrien Garel

Glasgow – Europe – Endurance, médaille d’argent Adrien Garel

Champion d’Europe sortant du scratch élite hommes, Adrien Garel n’a pu rééditer son exploit cette année à Glasgow… mais le professionnel de l’équipe continentale pro, Vital Concept Cycling Club n’en a pas démérité pour le moins, puisqu’il a décroché l’argent en Écosse, après une course dense, endiablée qu’il a passé quasiment de bout en bout échappé avec Roman Gladysh. Il rapporte à la France sa première médaille sur ce Championnat d’Europe 2018, en Écosse.

 

France Cyclisme : Quelle saveur possède cette médaille ?

Adrien Garel : « Elle possède une saveur particulière, je l’ai obtenue à titre individuel, mais elle est pour mes copains de la poursuite par équipes. Elle a un goût d’équipe. J’étais très déçu de ma prestation en poursuite par équipes cet après-midi, je m’en veux encore pour mes trois copains. Une course comme cela se gagne à quatre, se perd à quatre, mais quand c’est de ta faute c’est toujours plus difficile à digérer. Je l’ai fait, et là j’avais envie d’aller chercher un résultat pour mes copains rentrés à l’hôtel et je veux la partager avec eux ce soir ».

 

FC : Comment as-tu géré cette longue échappée ?

AG : « Je suis passé par tous les états. J’ai cru que le peloton allait rentrer, des fois je voyais des concurrents ressortir. Je me suis donné à fond. L’an passé, il fait 3e, moi je gagne à Berlin. Je fais 2eici, je préférais lancer mon sprint un peu tôt plutôt que voir les autres revenir et ne rien faire du tout. On se regardait un peu lors des quatre derniers tours, et tant que l’on ne possède une demi piste d’avance, en plus on commençait à fatiguer. Je me disais aller, aller, et et j’ai préféré lancer. Il faut savoir parfois gagner en prenant des risques, et aussi perdre en prenant aussi ».

 

FC : Le bilan est bon sur deux années ?

AG : « Oui, après l’épreuve de scratch n’est pas inscrite au Jeux Olympiques, même si je me fais plaisir sur cette épreuve. L’objectif reste Tokyo 2020, et je veux aller au Japon avec mon pote Corentin (NDLR : Ermenault). Notre équipe Vital Concept Cycling Club nous laisse faire de la piste pour cela, et c’est la raison pour laquelle cette poursuite par équipes est une grosse déception. On voulait rentrer parmi les quatre premiers pour marquer des points en vue des Jeux de Tokyo. On se classe 8e, mais à charge de revanche sur la première manche de Coupe du Monde sur piste de la saison, à la maison sur le Vélodrome National de Saint Quentin-en-Yvelines ».

 

 

Hervé Bombrun

Crédit photo FFC – Patrick Pichon