À seulement quelques semaines des Championnats du Monde sur piste UCI 2018, à Apeldoorn, aux Pays-Bas, Coralie Demay (FDJ-Nouvelle Aquitaine-Futuroscope) et Laurie Berthon (DN Saint Julien-en-Genevois-BioFrais) ont engrangé un succès d’estime à l’occasion des 6 jours de Berlin, en Allemagne, obtenu le week-end passé. « Cela fait du bien de lever les bras de nouveau, de gagner. Je suis contente d’être en bonne forme à un mois des Championnats du Monde, de reprendre des repères sur une compétition comme celle-ci. Il y avait du bon niveau, les courses étaient belles. Cela fait du bien dans ma préparation, même si je sais qu’il y a encore du boulot, je suis dans la bonne direction ».

C’était aussi l’occasion de partager un succès avec Coralie Demay, sa partenaire d’Américaine en équipe de France. « Coco disputait ses premiers 6 jours, elle a découvert l’ambiance, et cela lui a bien plu, ajoute Laurie Berthon. C’était génial, le seul petit regret c’est que l’on ait pas disputé plus d’américaine, qu’il n’y avait pas autant de programmée comme c’est le cas pour les garçons sur les épreuves des 6 jours. Une épreuve de ce type par jour cela aurait été cool. Après c’est bien que l’on puisse nous aussi, les filles, disputer des 6 Jours. Mon tout premier c’était à Londres, et j’espère que l’an prochain nous en ferons un peu plus car enchaîner les courses tous les soirs cela donne « la caisse » comme on dit. » Maintenant, Laurie Berthon va se consacrer de nouveau à la route avant les mondiaux sur piste. « Je vais faire un stage route avec ma DN Saint Julien-en-Genevois-BioFrais. Je vais rencontrer les filles pour la première fois. On va faire du volume sur route, et des exercices sur route et ensuite il y aura le stage préparation « monde » sur le vélodrome de Roubaix ».

 

 

Hervé Bombrun