Piste – Coupe du Monde – Saint Quentin-en-Yvelines – Vélodrome National – Keirin – Élite femmes – Mathilde Gros

Mathilde Gros a terminé 8de la manche de Coupe du Monde de keirin de Saint Quentin-en-Yvelines. « J’ai voulu tenter quelque chose en demi-finale, disait la Championne d’Europe, et, puis, je prends une mauvaise décision en une fraction de seconde. Et je me suis retrouvée bloquée. Mon déclassement en vitesse de la veille ne m’a pas gêné. On apprend vite à switcher avec l’équipe de France, et c’est ce que j’ai fait. » Bénéficiant de bonnes sensations, Mathilde Gros avait débuté le tournoi de keirin « pas un très bon sprint lors des qualifications. J’étais bien aussi en demi-finale, mais c’est une Coupe du Monde, le niveau est très haut. La moindre erreur peut être fatale, la preuve. Et je me suis loupé dans le dernier virage avant le dernier tour de course ».

 

 

Triste, mais pas abattue, Mathilde est encore jeune, mais on sent qu’elle prend de l’expérience autour de la compétition. « C’est le sport de haut-niveau, expliquait-elle en effet. Je ne peux pas gagner tout le temps en plus. Il ne faut pas oublier que je n’entame que ma deuxième saison chez les élite, et que c’est ma première participation à une manche de Coupe du Monde après ma blessure à l’épaule de l’an passé. Je suis en plus jeune, et je commets des erreurs. Je continue à apprendre. Mais dès la semaine prochaine à Milton, au Canada, j’espère ramener des médailles. Je suis motivée. J’ai montré aux autres concurrentes qu’à Galsgow j’étais là. Ce que je veux retenir de ce week-end de Coupe du Monde à la maison, ici sur notre piste d’entraînement, de Saint Quentin-en-Yvelines ? C’est qu’il a été riche en émotions. Le public a été énorme, et je l’en remercie. Il faut rester concentré sur le positif. Mais la première fois que je suis montée en piste pour courir cela m’a fait drôle ». Et ce galop d’essai, n’était sans vouloir minimiser la compétition, qu’une Coupe du Monde. Dans six ans pour les Jeux se sera autre chose. Mais d’ici là, Mathilde aura grandi, d’autres épreuves d’envergure auront été organisées sur le Vélodrome National de Saint Quentin-en-Yvelines, et peut-être qu’il y sera installée comme reine.

 

Hervé Bombrun

Crédit photo FFC – Patrick Pichon