Piste – Championnats du Monde – Apeldoorn – Sprint – Vitesse par équipes – Quentin Lafargue

Piste – Championnats du Monde – Apeldoorn – Sprint – Vitesse par équipes – Quentin Lafargue

Quentin Lafargue sans faire de bruit devient de plus en plus un habitué des podiums mondiaux chez les élite. Le Nouvel-Aquitain qui avait ouvert son palmarès de fort belle manière en vitesse individuelle à « SQY » en 2015, en a rajouté deux autres l’an passé en vitesse par équipes (3e) et kilomètre (2e) à Hong-Kong. Il a récidivé ce soir à Apeldoorn en vitesse par équipes en décrochant le bronze dans un tournoi d’une très grande densité, mais tout de même largement dominé pour le gain de l’or par les « Hollandais volants » chez eux. « Je n’ai pas été surpris par les temps réalisés par les Hollandais, indiquait Quentin.

 

Les « grands costauds » du tournoi c’était eux, j’attendais aussi les Anglais, les Allemands et on n’est pas si loin du compte ». La France elle dans ce concert international élevé a tenu son rang. « On venait forcément chercher un peu mieux, car on a toujours de l’ambition durant un Championnat surtout lorsqu’on a été médaillé de bronze l’année précédente, précisait encore Quentin. Maintenant je suis fier de cette deuxième médaille de bronze d’affilée pour l’équipe de France, de notre groupe. On a démontré une belle combativité lors de ce match pour la médaille de bronze, mais surtout durant toute la journée. On s’est battu pour aller chercher ce podium, et pour moi c’est dans de tels moments que l’on construit une vraie cohésion, et un vrai groupe. J’avais à cœur d’aller chercher cette 3e place, car on n’a pas le droit de bâcher (sic !) un championnat parce que ce n’est pas le métal que l’on convoitait initialement. Aujourd’hui, on a commencé à remporter une petite bataille qui nous fera gagner la guerre plus tard ».

 

Hervé Bombrun

Crédit photo FFC – Patrick Pichon