Sandie Clair et Mathilde Gros ont des ambitions si elles qualifient la France aux Jeux en vitesse par équipes
Photo: FFC-Patrick Pichon

Sandie Clair : « Je ne suis pas très positive à chaud, on se classe sixièmes, on a gagné une place par rapport aux qualifications. Les chronos ont par rapport à toute la saison, on est médian on a fait mieux, on fait pire. Je m’attendais à ce que l’on fasse mieux, et que l’on s’approche plus de notre record. Moi je pensais faire mieux sur le premier tour, et je n’y parviens pas. Je ne suis donc pas satisfaite. »

Mathilde Gros : « Le tournoi était très relevé, on est presqu’à une seconde du premier temps. On voit les progrès que l’on doit encore accomplir. Je ne suis pas trop déçue, car on réalise des temps corrects. On doit encore réajuster certaines choses, on est en forme. Il y a des points techniques à modifier, la forme est là et cela fait du bien et cela fait plaisir. On doit travailler sur le plan individuel certains secteurs de la course : moi le départ, Sandie la fin de son tour. C’est ainsi que notre équipe sera bien meilleure. On peut faire de très belles choses toutes les deux, mais certains points chez nous sont encore trop fragiles pour prétendre à une finale de Coupe du Monde, ou de Championnat du Monde. On doit améliorer notre temps, notre objectif n’est pas une 5eplace si on va aux Jeux, c’est un podium. On doit travailler certains points, en réajuster d’autres. On a marqué des points pour les Jeux, ici, je pense, dans la course à la qualification pour Tokyo. On mérite notre place aujourd’hui, et on sera revancharde sur les Coupes du Monde de l’hiver prochain ».

 

 

Hervé Bombrun