Piste – Endurance – Championnat de France – Hyères – Poursuite individuelle – Élite hommes – Le sentiment mitigé de Corentin Ermenault

Piste – Endurance – Championnat de France – Hyères – Poursuite individuelle – Élite hommes – Le sentiment mitigé de Corentin Ermenault

« Je suis content d’avoir gagné ce nouveau titre de Champion de France de poursuite individuelle élite hommes, mais mon sentiment est mitigé », déclarait à France Cyclisme, juste après son tour d’honneur, Corentin Ermenault. Les raisons de son ambivalence de sentiments. L’adversaire qu’il a dû affronter en finale : Sylvain Chavanel. « C’était la dernière poursuite de sa carrière lors d’un Championnat de France, et j’aurais aimé quelque part, aussi, qu’il parte avec un titre de Champion de France ». Mais un titre national cela se gagne, et Corentin est allé chercher celui de 2018 à la pédale, à la fois en force et en souplesse en gérant parfaitement sa course. « J’avais fait le choix de partir vite, et j’ai eu rapidement Sylvain en visée. C’était un bon avantage psychologique. Mais comme l’an dernier, il en en a remis en fin de course. Mon père me l’a dit, et j’ai alors recommencé à accélérer. J’ai même tout mis, et Sylvain a lâché prise. Là je l’ai de nouveau en visée, et j’ai su que c’était fait à 200% ».

« Je n’avais pas les capacités d’aller chercher ce titre face à Corentin qui est le meilleur spécialiste de la discipline en France, déclarait de son côté, Sylvain Chavanel, le recordman des participations au Tour de France (NDRL : 18). J’ai tout donné lors des séries matinales, et là ce soir je ne pouvais pas aller plus vite. » La parenthèse piste et carrière sportive va doucement se refermer en cette fin de saison, et Chavanel est un coureur que l’on peut remercier, comme l’a fait Ermenault de manière très touchante. Le sociétaire de Vital Concept Cycling Club est d’ailleurs l’un des coureurs qui pourrait prendre la succession du rouleur Poitevin en France. « Je vais disputer les deux premières manches de Coupe du Monde sur piste celle de Saint Quentin-en-Yvelines et Milton, il faut que l’on marque des points avec l’équipe de France afin de nous qualifier pour les Jeux de Tokyo en 2020 en poursuite par équipes. C’est mon gros objectif personnel et je veux vraiment tout mettre en place afin de pouvoir l’atteindre. »

 

Hervé Bombrun

Crédit photo FFC – Patrick Pichon