Piste – Endurance – Championnat de France – élite hommes – Amércaine – Adrien Garel - Corentin Ermenault

Piste – Endurance – Championnat de France – élite hommes – Amércaine – Adrien Garel – Corentin Ermenault

France Cyclisme : Vous venez avec Corentin d’offrir à votre équipe son troisième titre national !

Adrien Garel : « Après la poursuite par équipes nous remportons l’Américaine, deux épreuves qui se gagnent en équipe. Corentin lui a gagné la poursuite en individuelle ! Cela fait vraiment plaisir de rendre la confiance que nous a accordée à notre équipe Vital Concept Cycling Club qui nous a laissée courir ces Championnats de France piste. Et nous, coureurs, nous les remercions en ramenant des titres de Champion de France pour l’équipe. On démontre aussi que nous pouvons être des professionnels sur la route et venir sur les Championnats de France piste dans le but de préparer les prochaines échéances route qui nous attendent, notamment le Tour du Poitou-Charentes. J’ai l’impression pour ma part l’impression de revivre quasiment la même semaine qu’il y a quatre ans avec Corentin, ici. C’est du reste toujours fabuleux de disputer des Championnats de France sur piste à Hyères

 

FC : Comment votre équipe Vital Concept Cycling Club accueille-t-elle ses victoires ?

AG : « L’équipe nous a beaucoup félicité pour notre titre en poursuite par équipes, là, nul doute que ce sera la même chose pour celui de l’Américaine. Nous avons le staff derrière nous, les coureurs. On a entendu des encouragements de la part Tanguy Turgis depuis le bus. Il criait fort avant notre poursuite par équipes. Ce soir, Corentin et moi, nous avons aussi une forte pensée pour notre leader Bryan Coquard qui s’est fracturé l’omoplate sur les routes du Tour du Limousin. On lui souhaite un prompt rétablissement, et de revenir parmi nous avant la fin de saison.

 

AG : La piste c’est important pour vous ?

AG : « Oui. Comme je l’ai dit, on sent vraiment que ces titres ont de l’importance pour notre équipe, il y a en plus une retransmission télé, ici, avec Eurosport. C’est important pour Vital Concept, notre sponsor, aussi. Cela fait de l’antenne pour eux. Nous ne sommes pas la seule équipe pro engagée, il y a aussi Direct Energie. J’espère d’ailleurs que d’autres équipes pros dans le futur viendront sur les Championnats de France piste. Il faut vraiment casser cette vieille croyance ancestrale qui dit que l’on ne peut pas faire de la route et de la piste, c’est faux. C’est possible de faire les deux, après il faut bien gérer. Je vois que sur la route ce que j’ai fait depuis le début de saison chez les pros cela paie. Maintenant inversement, j’ai encore un peu du mal à retransmettre la piste sur la route, mais je pense qu’il faut que je prenne encore un peu de caisse avant d’y parvenir. Mais je sais que c’est possible. Thomas Boudat le fait, Bryan Coquard l’a fait, même Élia Viviani le fait. Une fois que j’aurais pris de la caisse sur la route je pourrais beaucoup mieux doubler mon projet route et piste ».

 

Hervé Bombrun

Crédit photo FFC – Patrick Pichon