Piste – Endurance – Championnat de France – Élite femmes – Poursuite individuelle – Coralie Demay-

Piste – Endurance – Championnat de France – Élite femmes – Poursuite individuelle – Coralie Demay-

Coralie Demay restera toujours aussi humble. La Bretonne n’est pas du genre à dire un mot plus haut que l’autre, à se prendre pour une autre, même si l’an passé elle a garni son palmarès de cinq titres de Championne de France sur piste. Son score – jusqu’à maintenant – est de deux succès ! « Je ne cours pas après un quelconque record, disait-elle après son succès acquis en poursuite individuelle. Et puis cette année, j’ai déjà perdu un titre celui de la poursuite par équipes. Je ne me fixe pas de total à atteindre, la seule chose que je veux, c’est de prendre du plaisir sur mon vélo et à la fin des compétitions, ne pas nourrir de regrets. » C’est bien parti pour être le cas avec « déjà ces deux maillots qui seront ramenés à la maison ».

Revenue en droite ligne des Championnats d’Europe piste de Glasgow « qui étaient un gros objectif, et pour lesquels j’étais en forme », Coralie Demay qui accuse « quand même un peu de fatigue après l’Écosse », a su continuer à surfer sur sa forme du moment afin d’offrir aux spectateurs présents, à Hyères, un superbe match final en poursuite individuelles, à Hyères, face à Pascale Jeuland. « C’était une belle finale, disputée, déclarait-elle. Je savais que ce serait difficile car Pascale ne lâche jamais rien, et en plus, elle possède une belle expérience sur cette discipline. Moi en plus le matin je n’étais pas très satisfaite de mes temps en qualifications, je n’avais pas trop de sensations. J’ai trouvé les ressources dans le dernier kilomètre pour accélérer, mais bravo à Pascale, car nous avons fait un beau match de poursuite ».

 

Hervé Bombrun

Crédit photo FFC – Patrick Pichon