GREG-BAUGE-LAURENT-GANE3_1

Crédit photo FFC – Patrick Pichon

Grégory Baugé est passé en quarts de finale des Championnats du Monde de vitesse individuelle 2016, à Londres.

 

Le Guadeloupéen est passé par la « case » repechage pour y parvenir. « Je n’ai plus de joker, et il va falloir être dedans très vite demain dès les quarts. Mais cela ira mieux, pas besoin de se lever à 6 heures 30 du matin pour courir, les matches sont programmés en après-midi. Moi je savais que j’allais souffrir en venant ici, je ne suis pas à mon meilleur niveau, je le répète encore une fois, mon objectif c’est Rio et les Jeux Olympiques. Là, je vais jouer de l’expérience, faire de l’intimidation dans la chambre d’appel avec mes adversaires, jouer sur mes qualités. Je vais les faire douter. ».

 

Et le 1er morceau à éliminer se nomme Glaëtzer. « Ce sera un beau match, de suite, ajoute Baugé. Il va falloir y aller Je ne l’ai jamais affronté, mais c’est un bon coureur. De toute façon en sprint, i n’y a pas de secrets, il faut être le plus fort et tout éclater. Là, je vais prendre du plaisir surtout, il y a de la densité dans ce tournoi dès le départ, cela s’est vu dès les 1ers matches. On ne voit déjà plus les mêmes coureurs que sur les Championnats d’Europe, les Coupes du Monde, nous est attendu parce que nous avons tout arraché en 2015 lors des championnats du Monde piste UCI à Saint Quentin-en-Yvelines, mais je ne m’affole pas, je vous le redis. Même si cela peut-être dur à accepter, faire comprendre. Moi, je suis aussi en observation sur ce tournoi. Il ne faut pas oublier que c’est ma première compétition de vitesse de l’année, je reprends mes repères, observe, regarde mes adversaires, ce qui se passe dans les box adverses. C’est important aussi. Et j’ai vu pas mal de choses… »

 

 

Hervé Bombrun