KEVIN-SIREAU_1

Crédit photo FFC – Patrick Pichon

Une poche de glace sur le cou, Kévin Sireau avait besoin de récupérer et de fraîcheur après ses deux tours de vitesse par équipes. « On est dans une saison spéciale avec les Jeux, et c’est difficile de planifier deux fois dans la saison une plage de forme optimale. Ici, c’était le championnat du Monde, et bien sûr que nous nous étions engagés au départ de cette course dans le but de décrocher une médaille, car nous sommes avant tout des compétiteurs. Mais on est venu ici avec l’état de forme du moment, cela nous aurait certes fait plaisir d’avoir une médaille autour du cou, finalement si ce soir nous repartons sans rien de Londres.

 

Mais si dans quelques mois à Rio, nous avons l’or autour du cou tout le monde sera encore plus heureux. Je le répète cette année 2016 est une saison à part. Le but c’est d’aller chercher la 1ère place à Rio ». « Moi, j’avais de bonnes sensations, indique pour sa part, Michaël D’Almeida. On est 4e, et tombe face à des adversaires meilleurs que nous mais qui ne nous ont pas non pus écrasés. Il va falloir tirer les enseignements de cette compétition avec les entraîneurs nationaux, tout mettre à plat, analyser nos courses à tête reposée, tout en continuant à avancer, travailler. Moi, j’ai confiance en nos coaches, au staff. On bosse, on va continuer à le faire c’est comme cela que nous atteindrons l’objectif que nous nous sommes fixés pour cette saison 2016 ».

 

 

Hervé Bombrun